PROTOCOLE D’EXTRACTION SÛRE D’AMALGAME

PROTOCOLE D’EXTRACTION SÛRE D’AMALGAME

PROTECTION DU PATIENT

La première chose, dans l’esprit de tout médecin conscient, est la protection du patient contre une exposition supplémentaire au mercure. Cela est particulièrement vrai chez les patients atteints d’intoxication au mercure. Selon la Dra. Hulda Clark, le patient intoxiqué au mercure pourrait avoir été exposé à diverses quantités de mercure dans l’alimentation, dans l’environnement, sur son lieu de travail ou par des amalgames de mercure / argent. Toutes les formes sont cumulatives et peuvent contribuer à la charge en mercure de l’organisme.

La Dr. Hulda Clark conseille cette procédure pour minimiser toute exposition supplémentaire du patient, nous-mêmes ou notre équipe pour éliminer le mercure. La mastication expose au patient à des niveaux intrabuccaux qui sont plusieurs fois la concentration de mercure dans l’air autorisé par l’EPA (Environmental Protection Agency, ou Agence des États-Unis pour la protection de l’environnement).

Pendant le retrait ou la mise en place de l’amalgame, le patient peut être exposé à des quantités mille fois supérieures à la concentration autorisée par l’EPA. Une fois que la perceuse touche l’amalgame, la température est immédiatement augmentée en vaporisant le composant de mercure de l’alliage.

Il y a 8 étapes qui peuvent grandement réduire l’exposition des personnes:

1. Gardez les amalgames froids.

Toute élimination doit être faite sous un jet d’eau froide avec de grandes quantités d’eau. Une fois que l’élimination a commencée, la vapeur de mercure sera continuellement expulsée de la dent.

2. Utilisez un renifleur de volume élevé.

Une extrémité du dispositif d’aspiration à grand volume doit être placée près de la dent (moins de 1 cm et demi) en tout temps pour évacuer la vapeur de cette zone du patient. Le polissage de l’amalgame peut créer des niveaux très dangereux de mercure et devrait être évité en particulier pour le patient intoxiqué par le mercure.

3. Fournir une source d’air alternative.

Tous les patients qui ont un amalgame retiré ou placé doivent recevoir une source d’air alternative et ne doivent pas respirer par la bouche pendant le traitement. Un masque nasal tel que celui utilisé avec l’équipement d’anesthésie à l’oxyde nitreux est excellent. L’air est meilleur et l’oxygène est acceptable bien qu’il ne soit pas nécessaire. Si seulement de l’air est utilisé, il doit être propre et exempt de vapeur de mercure, de préférence prélevé à l’extérieur de la clinique dentaire.

4. Élimination immédiate de l’alliage de mercure.

Les particules de l’alliage de mercure doivent être lavées et aspirées dès qu’elles sont générées. La farce doit être sectionnée et retirée en gros morceaux pour réduire l’exposition. Actuellement, l’Académie Internationale de Médecine Buccale et de Toxicologie (IAOMT) a approuvé l’élimination avec et sans l’utilisation d’un barrage en caoutchouc. Il existe des preuves à l’appui de ces deux opinions, car des concentrations élevées de mercure et de particules d’amalgame peuvent être trouvées sous la digue.

Tous les membres conviennent que, qu’on utilise ou non une digue en caoutchouc, on devrait leur dire de ne pas respirer par la bouche et de ne pas avaler de particules d’amalgame. Certains experts estiment qu’il est préférable d’enlever l’amalgame en premier, puis d’appliquer la digue s’il est nécessaire d’effectuer des procédures de restauration.

5. Lavage et changement des gants.

Une fois les plombages retirés, enlevez le barrage en caoutchouc s’il a été utilisé et lavez la bouche du patient pendant au moins 30 secondes avec de l’eau froide et avec une aspiration. Enlevez vos gants et remplacez-les par une nouvelle paire. Si vous allez effectuer une procédure réparatrice, réappliquez une nouvelle digue et continuez.

6. Nettoyez le patient immédiatement.

Changez immédiatement les vêtements de protection du patient et nettoyez votre visage.

7. Considérez l’apport de suppléments pour désintoxiquer: l’algue Chlorella par exemple.

Vous devez les ingérer avant, pendant et après l’élimination.

8. Gardez l’air pur dans la pièce.

Installez des purificateurs d’air ou des ioniseurs et des ventilateurs pour le bien-être de tous. PROTECTION DU PERSONNEL L’OSHA (Occupational Safety & Health Administration, équivalent du ministère espagnol du Travail et des Affaires sociales) exige que les employés donnent leur consentiment écrit avant l’utilisation de tout produit chimique toxique dont le mercure fait partie.

La vapeur de mercure élémentaire est l’une des formes les plus toxiques du mercure et ne doit pas être respirée. Les femmes en âge de procréer ne devraient pas être exposées à plus de 10% des MAC de l’OSHA (MAC = Commission américano-mexicaine ou Commission mexicaine-nord-américaine). Les femmes enceintes ne doivent PAS être exposées au mercure. Si vous utilisez du mercure ou enlevez le mercure sous quelque forme que ce soit, l’Institut national pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH) vous a recommandé de superviser vos employés sur le plan médical chaque année.

TOUTE EXPOSITION AU MERCURE exige que l’employé doit porter UNE MASQUE APPROUVÉE AVEC UN FILTRE POUR MERCURE. Una  masque approuvée est approprié pendant toutes les procédures dentaires que vous vous exposez et votre personnel au mercure. La manière par laquelle les dentistes utilisent leur équipement affecte considérablement selon la quantité de mercure expulsée. Ne jamais percer le mercure à sec. C’est dangereux pour vous, pour votre personnel et pour votre patient. Des niveaux allant jusqu’à 4000 mg / m3 ont été mesurés  lorsqu’il est utilisé à sec. Les niveaux ont été mesurés au-dessus de 1000 m g / m3 en ouvrant une capsule de mélange d’amalgame.

Plus de 7 cliniques dentaires en Californie testés par l’OSHA ont montré la contamination par le mercure de 50 mg / m3. Dans un 100% des cliniques, l’extracteur d’aspirateur a donné des niveaux supérieurs à 100 mg / m3. Toute clinique dans laquelle du  mercure est utilisé doit être surveillée régulièrement et l’exposition du personnel doit être surveillée. Des services de test sont disponibles et un capteur de mercure est disponible pour la supervision du personnel. Il devrait être vérifié à l’intérieur des magasins et le long des surfaces où le mercure a pu tomber. Les déversements dans la clinique peuvent passer inaperçus pendant des années et sont extrêmement dangereux.

About the Author

admin
Je suis Nathuropathe et Therapeute Clark

Be the first to comment on "PROTOCOLE D’EXTRACTION SÛRE D’AMALGAME"

Deja un comentario.

Tu dirección de correo no será publicada.


*